Tirer les cartes de l’Oracle



Les cartes de l’Oracle de Belline

Belline est un célèbre voyant du XXème siècle, qui a officié dans son cabinet à Paris de 1955 jusque dans les années 80. Passionné d’antiquités, il se destinait à devenir marchand d’art quand il prit conscience de son don de voyance.
C’est grâce à l’une des ses clientes, lui proposant de faire l’inventaire des archives qu’elle possédait, que ce très célèbre voyant a découvert l’Oracle, conçu par Edmond, un occultiste du XIX ème siècle.

Les lames qui composent ce jeu constituent une remarquable synthèse du Tarot et de l’Astrologie.

Composé de 53 cartes, le jeu est divisé selon la structure astrologique des 7 « planètes » fondamentales, issues de notre système solaire, que sont le Soleil, la Lune, Saturne, Jupiter, Mercure, Vénus et Mars. Chacune des 7 cartes de ces 7 groupes portent le symbole de sa planète. Quatre cartes ne font pas partie de ces groupes et ne portent pas de référence planétaire : La « clef » qui représente la destinée, « l’Étoile de la Femme« , « l’Étoile de l’Homme » et la carte « bleue » (la protection).

D’une lecture facile, elles se révèlent être un extraordinaire support de voyance par leur action fluidique, leur évocation figurative, ainsi que par les intuitions qu’elles suggèrent spontanément.

Chacune des lames exprime une idée, une sensation, une vision, une joie, une direction à prendre, un conflit à éviter. En peu de temps, une personne non avertie peut devenir elle-même, cartomancienne avisée.

Ce jeu de cartes se prête à toutes les méthodes de distribution, on doit seulement choisir celles qui s’adaptent le mieux au cas du consultant. Ces méthodes sont variables à l’infini.

Qu’elle que soit la méthode choisie, le tirage se déroule selon les étapes suivantes :

1- Le jeu est d’abord mélangé.
2- Le jeu est coupé par la personne qui consulte (de préférence avec la main gauche)
3- Huit cartes sont choisies et disposées sur la table.
4- L’interprétation peut commencer.